Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 16:46

2011 sème ses derniers jours sur mon Paris qui se pare de rose, orange bleu et blanc, matin et soir.

Comme pour lui dire au revoir.

A la manière dont moi j'aimerai le faire.

 

Dans nos vies, on a toujours des étapes, faciles ou non, heureuses ou pas. Des moment clefs qui nous font avancer, nous blessent, font de nous ce que nous sommes aujourd'hui.

 

Je débite des banalités... Certes.

 

Je vais donc la jouer un peu plus métaphorique.

 

En parfumerie, nous rencontrons plusieurs type de concentration (si, si, y'a un lien.).

 

L'eau de toilette, la moins concentrée, que l'on trouve pour toutes les fragrances pour hommes car moins "cocotte".

L'eau de parfum, un peu plus puissante, et évidement plus chère.

Et le parfum, bien plus rare, la concentration ultime de la fragrance. Coûte un bras (ou deux... si on vous a offert ce précieux liquide, sachez qu'on vous aime très fort.)

 

Mais quel est le rapport avec Paris ou 2011 ("elle le boit son parfum ou quoi?" me direz-vous)

 

Et bien pour moi 2011 -à Paris, mon bon vieil ami- a été du concentré (type parfum, pas de light) d'étapes.

Heureuses, pas toujours faciles (la césarienne c'est quand même pas le truc le plus fun du monde) mais bref, quitte à rendre jaloux, que du bonheur à l'arrivée.

 

Ma superstition me ferait dire que je n'ai pas du tout envie que cette fabuleuse année se termine, tellement qu'elle a été trop bien de la bombe qui tue tout sur son passage jusque jupiter au moins. Que je me dis que 2012 va craindre (pas spécialement peur de la "fin" du monde, je suis convaincue que de grands changements nous attendent et sont nécessaires, mais pas qu'on va tous mourir-enfin techniquement ça va finir par arriver, mais je ne crois pas que ce sera le 21/12 prochain) car j'ai jamais pu sacquer les années paires.

Je suis pas une fille paire, vu ma date de naissance impaire au possible.

Oui je sais c'est de la superstition. Pure dure et stupide. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas.


Oui, je savoure ma chance tant qu'elle est là. Je suis pleine de gratitude. J'essaye de ne pas y penser, de ne pas craindre un revers de médaille.

Je vais même insister encore un peu pour modifier le dernier domaine dans lequel j'aurai besoin d'un petit coup de pouce.

 

Mais j'ai pas envie de t'enterrer, 2011. 

Je voudrais que toutes les années soient comme toi.

 

Allez pour les quelques heures qui restent, je vais tâcher de te rendre hommage au mieux. Sache que je ne t'oublierai jamais, qu'en l'état actuel des choses et malgré les désagréments qui ont accompagné tes jours, tu as été la plus chouette année de ma vie.

 

A jamais, ça serait bien qu'une de tes copines à venir te ressemble, même juste un peu!...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Monologues Avec Paris
  • : Élucubrations psychothérapeutiques sur la vie dans la capitale ...
  • Contact

Profil

  • Aelig
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...

Archives