Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 19:44
Paris se nappe de soleil frais... Histoire de ne pas trop nous faire regretter la rentrée...

Pour ma part les vacances ont eu un goût de nouveau travail, de stress et de tristesse, même si cette dernière n'était pas la mienne...

Contente que la rentrée revienne (je déteste la grille d'été télévisuelle-qui frôle le zéro absolu du divertissement et de l'émulation intellectuelle-si tant est qu'on puisse trouver son compte en regardant la télévision) et que les gens que j'aime rentrent de leurs vacances.

Le dos tout bloqué de stress, épaules tendues, mais n'osant pas se plaindre (cernée par les lumbagos et autres sciatiques) je continue. Peut être le fameux CDI bientôt, il serait temps non? Bientôt 30 au compteur, et rien à soi = pas d'appart, pas casée, pas d'enfants. 3 chats rigolos, mais il est bien connu qu'un chat n'appartient qu'à lui.
La vingtaine bouffée par une histoire destructrice, croyant être hors du monde, hors de l'époque "divorce instiutionnel" où rien ne dure. J'y ai cru. Avant de constater le gachis pour lui et moi. L'amour rend con... En tout cas moi.

Remplace le manque affectif par des biens matériels, éphémères et stupides. Constate que ça ne comble pas le vide, au contraire...
Je tourne en rond dans mon crâne et mes névroses se bousculent contre les parois. Incapable de se faire aimer tout en s'attachant à des personnes qui n'en valent pas la peine. Je comprends encore moins qu'avant comment ça fonctionne...

Un ami a eu ces mots très justes= "l'Amour, Emeline, quand tu avais 16 ans c'etait pareil! C'est pas plus compliqué. Faut juste que tu te prennes moins la tête..."

C'est vrai que me prendre la tête pour rien je sais faire. Je suis une professionnelle. J'ai l'impression que j'ai oublié comment on fait pour se lâcher. Ca fait sourire mes proches (Alalala Emeline et son goût du drame, elle en fait toujours des tonnes) mais le fait est là!

Les couples autour de moi continuent d'être heureux (ceux ci s'installent, ceux là attendent un enfant, et eux, ils vont se marier, ah vous rentrez de voyage de noce au bout du monde?) parfois même en m'incluant (2 enterrements de vie de jeune fille à organiser + participation aux mariages et témoin aussi une fois sur 2)
C'est cool, c'est mignon. Je rate le coche et le train part sans moi. Arrière goût amer, j'avais un ptit bout de bonheur aussi il y a quelques mois. Rongé puis désossé par des raisons qui paraissent valables à certains mais pas à d'autres...

Pas la peine de changer d'avis.
Le célibat
C-est-bien-c-est-cool-j-en-prend-à-chaque-repas-
Je n'ai de comptes à rendre à personne.
Mon planning n'est que pour moi.
Je ne sais pas à qui penser quand je suis seule...
Personne ne me manque...
C'est peut être bien aussi...
Quand on est comme moi, obsessionnelle et passionnée...

Bon je file vider mon frigo pour trouver un truc à accommoder à la sauce "chuiseule"!

nb= Ceci n'est pas un post dépressif. Ce n'est que la stigmatisation d'un état d'esprit momentané, qui aura changé dans 5 minutes... suivant le principe précité d'élucubration psychotérapeutique! Ouf, je me sens déjà mieux!
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Monologues Avec Paris
  • : Élucubrations psychothérapeutiques sur la vie dans la capitale ...
  • Contact

Profil

  • Aelig
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...

Archives