Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 14:39

 

Cette semaine, rejoindre Paris la belle fut une épreuve de tout les instants. Je faisais un maigre hommage aux réseaux de transports parisiens sur claquechèvre avec mon petit poème datant un peu, mais il s'avère que la persistance de la nuisance méritait à elle seule un petit soliloque (écrit-oui je sais- un soliloque écrit c'est un oxymore-mais j'ai envie, on appelle cela la licence littéraire. Et toc.)

 

 

Lundi, gare de ma banlieue, train supprimé. Rien de grave en soi, train remplacé par un  homologue 7 minutes plus tard.

Juste (un peu) plein, mais on survit.

 

 

 

Mardi, gare de ma banlieue, train supprimé. Pas d'annonce de remplacement, le suivant est dans 15 minutes. Je prends les devants : "désolée chef je risque d'être en retard mais en fait c'est pas sur mais bon dans le doute... tout ça."

contrairement à l'annonce, un train s'ouvre pour nous laisser nous installer, avant le 1/4 d'heure annoncé. Finalement je vais sûrement être à l'heure!... Mais en fait ... non. Arrivée sur le quai de mon changement dans les boyaux de Paris, je constate qu'il y a un train bloqué à l'entrée de la station de métro, et son grand frère bloqué à la sortie. Tout clignote puis s'éteint, les horaires ne sont plus fiables.

Petite voix "suite à un incident technique (...) retour à la normal à 8h30"

Qu'à cela ne tienne, je prends une correspondance pour reprendre ma ligne un peu plus tard.

Retour sur ma ligne. Re petit voix "suite à un incident technique (...) marche plus jusqu'à nouvel ordre." 

Ah bon.

Remessage "heu chef en fait je cumule je serais bien en retard en fait désolée pardon."

correspondance puis correspondance et traversée de pont (soleil qui se lève sur Paris, tour Eiffel, rhhhaaaaa que c'est beau quand même) puis RER qui passait par là et coup de tram, ouf, boulot (avec 25 minutes dans les dents.)

 

 

 

Mercredi, gare de ma banlieue, train à l'heure! 

Le soir, suite activité extra scolaire, débarque gare du nord. Trains supprimés vers ma banlieue, travaux la nuit sur les voies, tout ça tout ça. Panique à bord, minuit passé... Mais la sncf a tout prévu! Un joli bus pas glauque du tout nous attend dans une charmante gare du 93.

Après m'etre trompée de sortie dans la dite charmante gare, (et n'avoir rien répondu à un "hey! tu viens chez moi?" en faisant demi-tour) je monte dans le bus. Le temps de comprendre que le monsieur tout seul descendait à MON arret (le bus ne s'aventurant pas près des réelles gares non desservies, faut deviner), j'étais déjà loin.

Bilan = rentrée seule vers 01h en longeant les voies de chemin de fer et ralant sur twitter que franchement c'est tous des gros pourris!

et 5h de sommeil plus tard nous voici

 

 

 

Jeudi! = test d'un nouveau trajet, peu concluant. 

Train du soir retardé de 3 minutes, accompagné des geignements du conducteur

(avant départ) "mais arrêtez de retenir la pooorteuh! Laissez les gens rentrer chez eux!"

(après départ) "au fait si on part avec 3 minutes de retard, vous pouvez remercier la personne qui a retenu la poorteuh (ce pourri)!"

Pas de galère notable en dehors de ça (une petite supplique au café pour tenir le coup, quand même, mais paraît que c'est bien vu.)

 

 

 

Vendredi = Train du soir en retard de 10 bonnes minutes, sans explication aucune de la part du conducteur (pas de supplique au pourri, peut être ce retard n'est pas dût à un zozio qui retenait une porte? Et alors du coup on ne justifie plus???)

 

 

Samedi/Dimanche = Ouf! belle maman étant la meilleure des (belles) mamans du monde (et pour plein d'autres raison aussi), elle nous prête sa voiture pour notre pèlerinage dans le 18e...


F*CK OFF RATP*SNCF!

 

Non mais.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Monologues Avec Paris
  • : Élucubrations psychothérapeutiques sur la vie dans la capitale ...
  • Contact

Profil

  • Aelig
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...

Archives