Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 13:55

 

Le jour est arrivé. 


Appartement vidé de 5 ans de vie, de la succession de 7 colocataires, de ses meubles (y compris moi) . 

Trois existences entières casées dans 20 mètres cubes et portés par les gros bras des vrais amis.


Tour dans mon désormais ancien quartier, repas à notre brasserie habituelle, seule, celle qui nous avait servi notre premier café, quand ex boyfriend et moi venions de visiter un super grand appart' parisien en espérant pouvoir le louer... 

La boucle est bouclée. 


Dernier rendez vous à l'hôpital qui touche ma (mon ex) rue, toujours seule. 

La première fois depuis un an. 

Bébé inside puis outside, étant même passé d'un état à l'autre dans ces locaux. 

Histoire de clôturer cette année déjà bien remplie, vérifier que les suites de la naissance ne m'ont pas trop entamée.


La pmi ou je ne le ferais plus peser. 

Le petit square ou je ne le baladerai plus. 

La pharmacie ou les employées ne s'extasieront plus sur mon "superbe bébé qui pousse vite"! 

Ma coiffeuse, qui m'avait fait mon sublime chignon de mariée. Qui gazouille quand je passe devant la boutique avec la poussette.

J'ai pas envie de confier mes cheveux à quelqu'un d'autre!

Le meilleur kébab de Paris (fermé pour raisons familiales depuis deux mois... sans regrets donc?)

Les restaurants du quartier où on avait nos habitudes, même avec le petit bout...



Les clefs sont rendues.

Froid état des lieux, examen minutieux de ces locaux vidés de leur essence, où j'ai vécu tellement de choses. 

Où ma vie a changé tant de fois.

Où j'ai vécu ma post-crise d'ado (mon "grand n'importe quoi" comme j'aime à l'appeler!) avant de me poser définitivement.


Où je me suis fiancée, préparée pour mon mariage, suis revenue de la maternité. Contrairement à ce que je croyais, certains hommes n'ont pas peur de l'engagement, et quand ils savent exactement ce qu'ils veulent, point besoin d'une décennie pour les convaincre!

Où j'ai appris un peu mieux qui j'étais. Et ce que je voulais.

Où je suis venue sur un coup de tête de ma province, un peu à l'arrache, comme tout ce que je fais. Et parfois ça marche.

Il faut rentrer en banlieue, chez moi. 

Nouveau lieu, nouvelles habitudes. 

Ni kébab ni pharmacie ni coiffeuse au pied de l'immeuble...



Mais à présent ...


je suis proprio! 

Pour la bonne cause, fiston ayant maintenant sa chambre à lui et rien qu'à lui, hautement décorée de njut* et autres showrooms de doudous tout doux.

Parait que les bébés qui dorment avec leur parents ont du mal à dormir seul ensuite, que la transition est trop dure...

Pas le mien, il a tout de suite adopté son grand lit mammut! (c)


Donc nous avons échangé un F2 contre un F4 (et 25 ans d'engagement, si ça c'est pas aimer son banquier)

Un F2 bien sombre, rez de chaussée en vis-à-vis, lumière artificielle allumée sans arrêts.

Un F4 au 6e extrêmement lumineux, un de mes chats a même eu peur des rayons de soleil pendant une semaine tellement il en avait perdu l'habitude!


Et la cerise sur le gâteau...


Compte tenu de mon état de santé...

(en fait je dois être vraiment malade, puisqu'Allianz refuse de m'assurer dans ce cadre pour le prêt... pied de nez à tous ceux qui m'ont traité de simulatrice :p 

et super haute estime d'Allianz... mais c'est un autre débat.) 

je reste suivie à l'hôpital Bichât, qui trône au beau milieu de mon ex quartier.


Le blues qui m'assaillait quand je me suis rendue à mon rendez vous médical a disparu, je repasserai quand même de temps en temps!


Ce n'est donc qu'un au revoir, 18eme adoré!...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Monologues Avec Paris
  • : Élucubrations psychothérapeutiques sur la vie dans la capitale ...
  • Contact

Profil

  • Aelig
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...

Archives