Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 14:39

 

Tu voudrais qu'il t'aime

Comme ce Papa qui te manque tant

Ses doigts sur toi te malmènent

Ferme les yeux, sors de l'instant

 

Laisse-le faire, va

Se défendre serait pire

Tu sais qu'il fait la loi

Ici c'est son empire

 

Dans son oeil torve brille une poupée

A détruire, à caresser

Ses mains violent ta jeunesse

Tu es muette sous sa rudesse

 

Écoute Beau Papa, petite fille...

Ta vie ne vaut pas un clou

Mais si tu es très gentille...

Peut être enfin sera t-il doux?

 

Aujourd'hui tu es partie depuis longtemps

L'eau d'une décennie est passée sous les ponts

D'autres hommes à qui tu avais bien dit non

Ont pris ce que tu gardais secrètement


Tu t'es tue

Tu as subi

Comme d'habitude

Et sans un cri!

 

Mais leurs crimes n'avilissent qu'eux

Va donc panser ton corps meurtri 

Leur âme de porc scindée en deux

Ne les mènera qu'à la folie



 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Monologues Avec Paris
  • : Élucubrations psychothérapeutiques sur la vie dans la capitale ...
  • Contact

Profil

  • Aelig
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...
  • jeune femme à Paris qui découvre la beauté de cette ville...

Archives